AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Amy - Là où on s’aime, il ne fait jamais nuit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité

MessageSujet: Amy - Là où on s’aime, il ne fait jamais nuit.    Jeu 12 Jan - 22:00



AmySolineDawson

feat ; Emilie de Ravin

« Ce qui se trouve derrière ou devant nous, n'a que peu d'importance. Comparé à se que nous avons en nous...»

FICHE D'IDENTITE

  • NOM : Dawson
  • PRENOMS : Amy Soline
  • DATE DE NAISSANCE : 9 mars 1990
  • AGE & LIEU DE NAISSANCE : 22 & Sidney, Australie
  • NATIONALITE : Australienne
  • ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle
  • STATUT : Célibataire
  • ETUDES/METIER : Étudiante en Pédiatrie
  • GROUPE : Océanie
  • SIGNE PARTICULIER : Est en fauteuil roulant
  • LANGUES : Anglais et Français
writeyourlife



ONCE UPON A TIME
Mon histoire débuta en Australie, au "pays des kangourous" comme certains s'amusent à appeler mon pays. Tout commença dans un hôpital de Sidney, le jour où Isobel Dawson, en proie à de violentes contractions, essayait sous les encouragements du médecin, des infirmières et de son mari, Peter Dawson, de faire sortir de son corps le petit bébé qu'elle avait porté en elle pendant neuf mois. Enfin, des cris et des pleures retentirent dans la salle d'accouchement: une petite fille était née. Isobel et Peter nommèrent ce petit ange dont le sommet de la tête était recouvert d'un duvet blond, Amy. Vous l'avez compris, ce bébé c'était moi!
Je ne suis pas le premier enfant de la famille Dawson. Deux ans avant moi naquit mon frère Axel qui, d'après ce que mes parents me racontèrent plus tard, n'avait pas été très emballé à l'idée d'avoir une petite sœur mais il dû changer d'avis en me voyant car, aussi loin que je me souvienne, il a toujours été là pour moi, prenant son rôle de grand frère très au sérieux. Axel et moi furent les deux seuls enfants de la famille Dawson, enfants tendrement aimés par leurs parents.

Je grandis de façon très paisible, ne manquant jamais de rien grâce à mon père et à ma mère respectivement professeur de piano et professeur de chant, dont les revenus suffisaient largement à nous entretenir. Sans jamais me gâter ou céder à mes caprices, mes parents me rendirent parfaitement heureuse et m'éduquèrent afin de faire de moi une bonne personne ce que, je l'espère, je suis aujourd'hui. Mon frère Axel a toujours été la personne la plus proche de moi. Depuis notre plus jeune âge, nous nous sommes toujours parfaitement entendus. Bien entendu, nous nous sommes souvent chamaillés comme tout frères et sœurs, mais nous ne tardions jamais à nous réconcilier, l'un de nous faisons toujours le premier pas vers l'autre. Ayant des parents professeurs de musique, personne ne fut étonné lorsque je manifestai le désir de m'essayer à cet art. C'est ainsi qu'à cinq ans, je débutai les leçons de piano avec mon père qui m'enseignait avec patience les notes et, au bout d'un an, alors que je commençai à avoir un bon niveau de débutant, j'eus envie de débuter le chant avec ma mère. Ma voix d'enfant, au début un peu fausse, devint de plus en plus juste au fil des cours et je finis par associer ces deux arts que mes parents m'avaient enseigné. Aujourd'hui, je peux dire que j'ai un très bon niveau de piano et, même si j'ai plus de mal à montrer ma voix en public, le chant est également devenu une de mes passions. Quant à mon frère, il commença le piano en même tant que moi et en fait toujours aujourd'hui mais, pour ce qui est de la voix... Disons qu'il n'est jamais vraiment parvenu à saisir les notes justes et c'est pour cela qu'il se contente de fredonner quelques musiques à voix basse en notre présence.

Comme tout enfant, je débutai l'école et j'ai toujours réussis à avoir et maintenir un bon niveau à force de travail. L'école fut une sorte de révélation pour moi car, si petite je n'avais jamais accorder beaucoup d'attention aux livres, dès le moment où j'appris à lire, j'eus une sorte de déclic et me lançai à corps perdu dans les livres, savourant toujours plus d'histoires et d'aventures au fil des années. La lecture est une de mes passions, une merveilleuse façon de s'évader l'espace de quelques heures ou de quelques minutes. Pour ce qui est de mes relations sociales, je n'eus jamais de difficultés à me faire des amis. Je faisais toujours partie d'une petite bande, filles et garçons confondus. Il y eu bien sûr les premiers flirts, les amours de jeunesse. J'eus deux ou trois petits amis entre le collège et le le lycée mais ce ne fut jamais le coup de foudre, juste quelques amourettes. En somme, tout ce passait bien dans ma vie, j'étais heureuse et j'aurais tant voulu que cela dure! Mais le sort en avait décidé autrement...

Il m'est toujours difficile de parler de cette épisode de ma vie mais, pour une fois, je vais tâcher de le raconter en entier. Ainsi, peut-être, je me sentir un peu apaisée...? Cependant j'en doute...
L'année de mes 18 ans, j'étais en dernière année de lycée et mon seul objectif cette année-là était de réussir mes examens afin de pouvoir partir dans une école l'année suivante. Ce que je voulais faire plus tard, je le savais depuis mon entrée au lycée; j'avais toujours beaucoup aimé les enfants, j'ai toujours été attendrie devant eux aussi, ce fut une évidence pour moi de me tourner vers une carrière de pédiatre. Ce jour-là, je devais me rendre chez un pédiatre pour réaliser un stage. C'était mon premier jour et j'étais impatiente à l'idée d'évoluer dans ce milieu. Le lieu du stage n'étant qu'à deux rues de chez moi, je m'y rendis à pied. Il pleuvait beaucoup ce jour-là, la pluie tombait drue sur Sidney. Sous mon parapluie, je me concentrais sur ma journée à venir et je ne m'occupais pas vraiment de ce qui m'entourait. Enfin j'arrivais devant chez le pédiatre, il ne me restait qu'un passage piéton à traverser. Je m'engageai. Et c'est là que ça arriva... Venant de Dieu seul sait où. Une voiture surgit, phares allumés et klaxon hurlant, les pneus glissant et dérapant horriblement sur le béton trempé... Et il fonçait droit sur moi. J'eus à peine le temps de réaliser tout cela puis, le choc, la douleur et le noir total...
Je revins à moi deux semaines plus tard dans un hôpital de Sidney. C'est flou dans mon esprit mais, je me souviens de mes parents et d'Axel penchés sur mon lit, les yeux brillant de larmes et les traits tirés. J'étais également entourée du médecin et d'infirmière qui me parlaient et observaient des machines auxquelles j'étais branchée. Il y eut un long moment d'effervescence puis je parvins à murmure d'une voix faible: "Mes jambes... Je ne les sens plus..." En voyant les visages des personnes qui m'entouraient s'assombrir, je fermai les yeux, ne sachant que faire d'autre.
Le choc occasionné par la voiture avait était trop dur à supporter pour ma colonne vertébrale et mes jambes. Cet accident qui était arrivé sans que je puisse dire comment avait bouleversé ma vie. Les jours suivants les explications du médecin, je tâchai de me réconforter; après tout j'étais en vie et c'était ce qu'il y avait de plus important non? Je me souviens de ma mère qui m'avait prise dans ses bras en remerciant le ciel de ne pas lui avoir pris son enfant. Mon père et Axel s'étaient tenus derrière ma mère mais je voyais dans leurs yeux la même émotion et le même soulagement de ne pas m'avoir perdu. Le conducteur de la voiture qui m'avait heurté vint me voir à l'hôpital. Il s'en était tiré avec un traumatisme crânien. L'homme se répandit en excuses et je vis les larmes dans ses yeux lorsqu'il apprit que ma vie serait désormais bien changée. Je ne lui en veux pas, je ne lui en ai jamais voulu. C'est arrivé, c'est tout.
Je sortis deux semaines plus tard de l'hôpital, avec un nouveau compagnon qui, désormais, ne me quitteras plus. Je ne pourrai jamais plus marcher, je ne pourrai jamais plus faire la course avec mon frère; je suis condamnée à rester assise tandis que les autres sont debout; mes jambes sont désormais quatre roues. Je suis en fauteuil roulant.

Quatre année son passées depuis cet accident et j'ai recommencé ma vie là où elle s'était arrêtée, à quelques exceptions près. Mes parents firent installer dans la maison plusieurs dispositifs pour me faciliter la vie et, les premiers temps, ils firent toujours en sorte de passer le maximum de temps possible près de moi. Axel, malgré mes protestations, renonça à la prestigieuse école de droit dans laquelle il avait déjà passé deux ans pour intégrer une école moins cotée près de chez nous, afin qu'il puisse également demeurer près de moi et me soutenir, ce qu'il a toujours fait et je ne pourrais jamais lui dire à quel point je lui en suis reconnaissante. Ma famille a fait beaucoup de sacrifices pour moi; ce n'est pas seulement ma vie qui a changé, la sienne a également été très touchée par mon accident. A ma grande joie, je passai avec succès mes examens de fin du lycée et je pus intégrer une école où je poursuis mes études afin de devenir pédiatre. Heureusement, ma condition physique n'a en rien poser de problème à mon admission et aujourd'hui je suis convaincue d'avoir fait les bons choix.
Il est vrai que, psychologiquement, cela n'a pas été facile mais le soutien de mes parents, de mes amis et surtout d'Axel m'a permis de ne pas broyer du noir ou de sombrer dans la dépression et, même si je pleure parfois mes jambes perdues, je me sais chanceuse d'être tant entourée.

Aujourd'hui, j'ai 22 ans et mes parents viennent de me faire un cadeau extraordinaire: une place à bord d'un paquebot de rêve pour une croisière d'un an! Et le mieux, c'est qu'Axel sera également du voyage! Nos parents nous on dit que cela serait un excellent moyen de nous reposer de nos études et de passer un bon moment entre frère et sœur. Je suis impatiente et ce n'est pas mon fauteuil qui m'empêchera de profiter pleinement de cette croisière de rêve!




writeyourpersonality



I AM AS I AM
Personne n'est parfait en ce monde, et je ne fais pas exception à la règle. Si mes proches ont plus souvent mis les qualités en avant, cela ne veut pas dire que je n'ai pas de défauts.
Mes parents m'ont souvent répété que j'étais douce et généreuse, que j'avais, comme dit le dicton, "le cœur sur la main". Je m'efforce toujours d'être une bonne personne avec les gens, d'être polie et amicale avec eux, d'être à leur écoute. Je n'hésite pas à donner un coup de main aux personnes qui en ont besoin, et ce malgré mon fauteuil qui ne doit pas être une barrière à l'entraide, et je ne demande jamais rien en échange. Ma douceur est très marquante lorsque je suis en présence d'enfants. Je ne peux rien leur refuser, je fonds littéralement en présence de ces petites bouilles. J'aime à les cajoler, à partager leurs jeux ou leur raconter des histoires. Je suis plutôt calme de nature, je ne cherche pas les ennuis et je ne suis pas du genre à m'impatienter pour un rien, mais je sais m'amuser et faire la fête quand l'occasion se présente. Il est vrai que je ne suis pas très fêtarde mais je n'ai jamais refusé une virée entre amis. Enfin, je suis toujours très souriante et j'ai le rire facile. Certes, les temps qui ont suivis mon accident, j'avais du mal à poser un sourire sur mes lèvres mais j'ai très vite compris que la meilleure façon de remonter la pente était de profiter de la vie, quel que soit ma condition physique.
Pour ce qui est de mes défauts, le plus frappant est que je suis maniaque, je ne supporte pas le désordre ou la saleté et j'ai la manie de remettre les objets bien droits dans toutes les pièces ou je me rends. C'est presque devenu une obsession mais je ne peut m'en empêcher! Je suis également entêté, mes proches me l'ont particulièrement reproché après mon accident: m'évertuant à accomplir les même tâches que je faisais sans mon fauteuil, je refusais qu'on les fassent à ma place, même si j'avais plus de difficultés ou si je devais y passer plus de temps. Je suis également très sensible, une vraie fleur bleue comme dit Axel. Les larmes me montent rapidement aux yeux si j'assiste à une scène émouvante ou si j'écoute une musique particulièrement belle. Je suis beaucoup plus sensible qu'avant depuis l'accident et j'ai tendance à me décourager plus vite qu'auparavant.




behindyourcomputer



Bonjour ! Vous me connaissez sous le pseudo de Tilly mais je m'appelle Alexandra. J'ai 18 ans et je suis une fille. J'ai connu le forum grâce au partenariat sur d'autres forums et je le trouve super avec un beau design . J'ai bien lu le règlement ! D'ailleurs le code c'est Les Admins sont sexy . Et pour finir, je dirais vive Esprits Criminels!!! ^^ .





Dernière édition par Amy S. Dawson le Ven 13 Jan - 19:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Fonda ♥

Fonda ♥

DEAR DIARY ♥
→ Âge : 19 ans
→ Situation Amoureuse: Célibataire
→ Relations:

→ Date de naissance : 30/11/1993
→ Age : 25
→ La célébrité : Ashley Benson
→ Copyright : Faith
→ Messages : 521
→ Date d'inscription : 10/12/2011
MessageSujet: Re: Amy - Là où on s’aime, il ne fait jamais nuit.    Jeu 12 Jan - 22:26

Bienvenuuue !!!!
Merci de ton inscription et bonne chance pour ta fiche !
Vive Esprits Criminels, et non le remake hein !! C'est pas nul le remake, mais ça ne vaut pas l'original ♥

☀______________________☀



- Me, Myself & I  -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colocation-com.forumgratuit.org

avatar


→ Date de naissance : 22/10/1993
→ Métier/Etudes : Futur photographe
→ Age : 25
→ La célébrité : Shenae Grimes
→ Copyright : Bazart
→ Messages : 189
→ Date d'inscription : 27/12/2011
MessageSujet: Re: Amy - Là où on s’aime, il ne fait jamais nuit.    Jeu 12 Jan - 22:53

Bienvenue !
Bonne chance pour ta fiche Smile

PS: J'aime ton métier Wink

☀______________________☀





► What The Fuck Baby ! ◄



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laetitiaj.tumblr.com/
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Amy - Là où on s’aime, il ne fait jamais nuit.    Ven 13 Jan - 12:16

Bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Amy - Là où on s’aime, il ne fait jamais nuit.    Ven 13 Jan - 13:48

Bienvenue parmi nous!
J'aime le titre de ton sujet et la citation que tu as mise ^^
Au passage, je suis ok pour esprits criminels Wink
Bonne chance pour ta fiche! (:
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Amy - Là où on s’aime, il ne fait jamais nuit.    Ven 13 Jan - 19:51

Merci à vous toutes! Very Happy
Ravie de voir qu'il y a des gens qui aiment Esprits Criminels ici! cheers

J'ai terminé ma fiche! Wink
Revenir en haut Aller en bas

avatar


→ Date de naissance : 22/10/1993
→ Métier/Etudes : Futur photographe
→ Age : 25
→ La célébrité : Shenae Grimes
→ Copyright : Bazart
→ Messages : 189
→ Date d'inscription : 27/12/2011
MessageSujet: Re: Amy - Là où on s’aime, il ne fait jamais nuit.    Ven 13 Jan - 20:01

Très originale ton histoire (: Une fille en fauteuil roulant c'est pas tout les jours qu'on en voit. I'm sorry for the accident .. ! Et il y a certains coté de ton caractère que j'aime bien. Je crois bien que tu es éteint de TOC ma chère pour cette maniaquerie ( bienvenue au club ) Razz

☀______________________☀





► What The Fuck Baby ! ◄



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laetitiaj.tumblr.com/
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Amy - Là où on s’aime, il ne fait jamais nuit.    Ven 13 Jan - 21:38

Merci, j'avais très envie de faire un personnage original et unique Razz
Je suis moi-même maniaque et c'est vrai que c'est parfois un vrai Toc!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Fonda ♥

Fonda ♥

DEAR DIARY ♥
→ Âge : 19 ans
→ Situation Amoureuse: Célibataire
→ Relations:

→ Date de naissance : 30/11/1993
→ Age : 25
→ La célébrité : Ashley Benson
→ Copyright : Faith
→ Messages : 521
→ Date d'inscription : 10/12/2011
MessageSujet: Re: Amy - Là où on s’aime, il ne fait jamais nuit.    Sam 14 Jan - 0:33

Validée, j'adore ton histoire Wink Bon jeu ! Ah oui, n'oublie pas de te recenser ici et de faire les demandes pour les chambres Razz

☀______________________☀



- Me, Myself & I  -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colocation-com.forumgratuit.org
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Amy - Là où on s’aime, il ne fait jamais nuit.    Sam 14 Jan - 10:34

Merci! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Amy - Là où on s’aime, il ne fait jamais nuit.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Amy - Là où on s’aime, il ne fait jamais nuit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» [Inutile] J'aime / J'aime pas
» Une musique que j'aime bien....
» Quand on s'aime, même en virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLOCATION.COM ™ :: 1ere Génération ADITO :: Fiches de présentations refusées-